SONGE

Contexte

Il nous a été demandé lors d’un workshop en partenariat avec les Ateliers RTT de créer une place de convivialité à partir d’un territoire abandonné qui est la place de l’abattoir de Strasbourg.

Pour cela il a fallu:
– Comprendre le territoire, ses spécificités, ses atouts et ses faiblesses à prendre en compte dans le futur projet
– Identifier les usagers présents/es, leurs intérêts et attentes vis-à-vis de cet espace
– Observer et interroger les usages existants

Lors de ce workshop, il a fallu prendre en compte les visions controversées, identifier les opportunités et concevoir des scénarios prospectifs.

Protocole de récolte d’informations proposé : Utopie – Dystopie
Ce protocole consiste à créer 2 récits fictifs opposés :
– l’une qui explore une utopie (Qu’est-ce qui serait l’idéal pour vous de voir sur cette place?)
– l’autre qui explore une dystopie ( Qu’est ce qui serait votre pire cauchemar ? Quel est le pire qui puisse advenir ?)

Ce protocole permet de définir un cadre d’action en identifiant rapidement les forces et les faiblesses, les ambitions et les craintes liés au lieu et au potentiel projet.

Contrainte de matériau : Papier en volume

I. V1 – SONGE version LATTE

La première version devait être réalisée en peu de temps, moins de 9 heures.

Alors avec la demande initiale et les contraintes de matériaux nous avons commencé la veille créative afin d’avoir des perspectives de projet.

Des origamis et le kamishibaï ont été nos premières inspirations.

Suite à cela, notre groupe de 4 s’est divisé par 2 : 2 ont travaillé sur le visuel des personnages et ont fait l’inventaire des formes et des actions et 2 autres ont réfléchi sur les questions d’utopie, de dystopie et différentes façons d’interpeller.

Le groupe s’est réuni pour scanner et vectoriser les dessins de formes et de personnages du premier groupe. Après avoir tout vectorisé, le groupe est passé à la découpe laser et leur personnage sont devenue des figurines qui tiennent debout grâce à un socle en plastique.

Dès que la semaine de conception et de construction est passée, la version LATTE a été testé in situ, place de l’Abattoir. Nous décidons de nous placer à la sortie du magasin IKEA. « Créez la place de vos rêves » et « Faites de cette place votre pire cauchemar ? », les clients d’IKEA ont testé de dispositif.

Les résultats ont été nombreux. Les usagers nous ont décrit leurs plus grands rêves et cauchemars dans l’espace public. En passant par des coins de verdures cocooning à l’aménagement de building en plein milieu de la place.

Tania NMIRI, Esma KAVCAR, Amira CHARLES, Luna BARTOLINI