Projets

1er prix du concours d’affiche 2023 de Maths sans Frontières pour EMMA SCHUSTER 2GT4 !

 

Le jeudi 10 mars 2022, les élèves de la 2GT3 et de la 2GT4 ont participé à la compétition de Maths sans Frontières. Il s’agissait de résoudre une douzaine de problèmes mathématiques par petits groupes et de rendre à la fin de la compétition une seule résolution par exercice par classe.

Bravo pour leur participation enthousiaste !

En parallèle à cette compétition, il y avait la possibilité de participer à un concours d’affiches.

Il s’agissait de réaliser un dessin original au format A4, seul ou en groupe, destiné à illustrer l’affiche des compétitions de l’année suivante. Seules trois propositions par classe pouvaient être proposées. Les élèves de 2GT4 avaient fait 26 maquettes. Après un vote, les trois choisies par les élèves et professeurs ont été envoyées. L’équipe de Maths sans Frontières a reçu 110 propositions de dessins, dont beaucoup d’une qualité et d’une créativité remarquables. Elles ont été réparties en trois catégories : écoliers, élèves de 6e, et élèves de 3e ou 2de. Un jury a établi un classement des trois plus beaux dessins de chaque catégorie. Les choix ont été très difficiles !

Le premier prix a été remis, en présence de Mesdames Schiby et Wenner, toutes deux inspectrices d’académie et inspectrices pédagogiques régionales de mathématiques, par la responsable du Crédit Mutuel Enseignant à Emma Schuster, élève de 2de au lycée Le Corbusier, pour le magnifique dessin qu’elle a réalisé.

FELICITATIONS à EMMA !!!

Gaby Cavalier et Jean Hoffmann, professeurs de mathématiques des 2GT4 et 2GT3

 

 

Durant le mois de juin, les élèves qui suivent les cours de Mme Salama-Dawood ont eu la chance de découvrir de façon ludique et décalée l’univers de la série Casa de Papel au travers d’un escape game pédagogique. Une aventure unique dans laquelle ils ont dû venir à bout d’énigmes en langue espagnole !

 

Découvrez les reportages des élèves de Mme Dressel (Allemand) et de M. Marquise (Anglais) dans le cadre du dispositif Fabrique ton média, en partenariat avec le Récit, France 3 et le Clémi.

La restitution des travaux a eu lieu le 30 mai à l’auditorium de France 3 Alsace !

Lien l’article de France 3 >>

 

 

 

Le 24 mai dernier, les 2GT1, 2GT2, 2GT3 et 2GT4 ont bénéficié d’un spectacle sur le thème du Prince dans l’opéra et l’oratorio baroques.

En lien avec le programme d’Histoire Géographie de Seconde le spectacle portait plus particulièrement sur la construction de l’Etat royal en France et en Angleterre à l’époque moderne.

Les intervenants étaient Hélène Le Corre, soprano, Francis Jacob, clavecin, et Paul Steib pour éclairer sur la mise en contexte historique.

Paul Steib, professeur d’Histoire géographie

 

Deux classes de DnMade Espace participent chaque année au projet « La Fabrique de l’opéra », la classe de MAD1ES et celle de MAD2ES, en vue de concevoir une scénographie pour des spectacles produits à Strasbourg et présentés au Zénith.

Cabaret

Les étudiants ont d’abord travaillé sur le spectacle Cabaret, en équipes de 4 à 5 personnes, accompagnés par le metteur en scène et scénographe de la Fabrique Opéra, Philippe ARLAUD, et par des professeurs du DnMade Espace (Maud VUILLEMIN, Fannie LEFEBVRE, Nicolas DIDIER).  Après plusieurs refontes de projets au mois de mai et juin 2021, les étudiants ont travaillé en commun à la finalisation d’une proposition. Dans cette dernière étape, de nouvelles équipes se sont formées pour travailler sur une mission particulière (création d’une maquette physique, travail sur les accessoires, modélisation numérique du projet…). Une présentation du projet de scénographie a eu lieu au lycée à la fin du mois de juin 2021.

Durant l’été 2021, le projet a été analysé en détail par l’équipe technique de la Fabrique Opéra. En automne-hiver 2021, le projet a dû évoluer pour répondre à des contraintes budgétaires.

Un étudiant de MAD2ES, Corentin MULLER, s’est pleinement investi dans toutes les phases du projet. Finalement, une scénographie très simplifiée et épurée a été créé (par Corentin Muller accompagné par Philippe Arlaud), puis fabriquée par le lycée Gustave Eiffel de Cernay. Le spectacle Cabaret s’est produit à Grenoble au mois d’avril 2022, il le sera le 01 juin 2022 au Zénith de Strasbourg. Des répétitions ont commencées sur Strasbourg, auxquelles les étudiants sont invités à assister.

Le spectacle CARMEN sera produit quant à lui en 2023 ou 2024 et les étudiants ont déjà commencé à travailler dessus.

Le travail se fait toujours en équipes. Il a d’abord comporté une phase de recherches et d’analyses. Au mois de Mars 2022 le scénographe Philippe Arlaud a proposé plusieurs contextes et orientations dramaturgiques possibles pour cet opéra. Les étudiants ont choisi le contexte de la guerre d’Espagne des années 1930 pour développer leur scénographie. La phase « projet » a débouché sur 8 propositions de décors (une proposition par équipe). Une de ces propositions a été choisie à l’issu d’un vote. La classe travaille actuellement à la développer et la documenter (production de maquette, de plans, de story-board…)

Stéphanie Lefebvre et Nicolas Didier, professeurs d’arts appliqués

 

Concours de Mathématiques 2022 : remises des prix

Mercredi 8 juin, les élèves de Terminale générale option Mathématiques expertes ayant participé, voire s’étant illustrés à des concours de Mathématiques, ont été récompensés lors d’une remise des prix autour d’un petit-déjeuner pendant le dernier cours.

Vendredi 10 juin, cela a été au tour du groupe D1 de spécialité Mathématiques en Première Générale autour d’un goûter.

Petite surprise de la part des élèves à leur professeure de Mathématiques, Madame Morand, à qui ils ont aussi délivré un diplôme pour ses cours et sa « bonne humeur à toute épreuve » !

Une partie des prix était constituée du don de beaux livres sur les Mathématiques, qu’a fait Madame Baumstimler avant de prendre une retraite bien méritée

Concours « La Course aux Nombres »

Il s’agit de répondre à 30 questions en 9 minutes ! en faisant tous les calculs de tête, seule la réponse pouvant être écrite. Le classement se fait en fonction du nombre de points obtenus.

L’épreuve a été passée pendant la Semaine des Mathématiques mi-mars.

En résultat par classe, les deux groupes se sont classés à la 3ème place, grâce à leur moyenne collective.

Et pour les résultats individuels du groupe Maths expertes, une première place a été décrochée par Loïc Bettali ; une troisième place par Lubin Antheaume, Milo Lacôte et Lucas Offredo.

En Première, se sont classés à la 3ème place : Julie Ambos, Amélie Boulanger, Ella De Tapia, Yasmine El Masoudi, Louis Gérard, Eva Klinger et Jules Toussaint.

Concours « Rallye Mathématique d’Alsace »

Deux binômes de Terminale Maths expertes ont planché sur l’épreuve de 4 heures fin mai : Lubin Antheaume et Loïc Bettali, qui font partie des primés (le classement précis sera dévoilé le 29 juin lors d’une cérémonie officielle et sera publié sur la page de l’IREM de Strasbourg), ainsi que Maël Didio et Milo Lacôte.

Concours « Castor Informatique et Algoréa »

Il s’agit d’épreuves de 45 minutes, sur ordinateur, consistant à résoudre des problèmes de logique avec la programmation d’algorithmes.

Un binôme de Première Générale y a participé : Éloé Muller et Léa Phulpin. Après s’être classées à la 216ème place sur 3157 au national en décembre au concours Castor, elles ont continué par les trois premiers tours d’Algoréa entre février et mai et ont réussi à accéder au 3ème niveau sur 4.

 

FÉLICITATIONS À TOUS !

Madame Morand, professeure de Mathématiques des deux groupes

 

 

 

Jeunes en librairie : La littérature en procès

La classe de 2GT1 du lycée Le Corbusier a été l’heureuse élue pour bénéficier de l’action «Jeunes en librairie» cette année 2022. Une belle occasion pour rencontrer des acteurs du circuit du livre et de créer des discussions enflammées sur la littérature… Retour sur un projet.

Tout commence en 1857, une année cruciale dans l’histoire de la littérature puisque Gustave Flaubert est trainé en justice, accusé d’«outrage à la morale publique et religieuse». Qu’a-t-il fait? Il a écrit un roman, Madame Bovary. Alors, nous nous interrogeons sur la portée polémique de la littérature, ce qui fait qu’un livre peut faire scandale… encore aujourd’hui !

En effet, plus de 150 ans après, Nicolas Kempf, auteur et éditeur, nous présente le circuit du livre, en nous sensibilisant à la responsabilité de l’auteur et de l’éditeur quant à leur publication.

C’est l’occasion pour nous d’entrer dans un jeu de rôles : nous sommes chacun acteur d’une maison d’édition et devons nous positionner sur la publication d’un manuscrit. Allons-nous privilégier notre sens morale ou notre désir de faire de l’argent ? Que risque-t-on quand certains contenus sont problématiques ?

Etape suivante la semaine suivante : nous rencontrons Pedro Mota, libraire à Illkirch de l’Ill aux trésors, une librairie indépendante.

A son tour de nous expliquer comment il choisit les livres qu’il vendra. C’est alors que nous endossons le costume de représentant de maison d’édition : L’objectif est simple : pouvons-nous, grâce à des arguments percutants, convaincre Pedro Mota de choisir le livre que nous avons sélectionné dans le catalogue ? Mais le libraire est redoutable et ne se laisse pas berner…

Peu de temps après, nous nous rendons à la librairie avec dans notre poche un chèque-livre de 30€ pour chacun, offert par la région Grand Est.

Une heure et demi dans la librairie à s’échanger des idées de lecture, à aller vers des ouvrages plus inhabituels, à dépasser certains préjugés. Nous sommes conseillés par nos professeures et par M. Mota.

Par la suite, nous choisissons une œuvre polémique que nous voulons attaquer ou défendre et nous nous faisons avocat : M. Kempf et nos professeurs sont là pour nous aider à construire une argumentation convaincante. Mais qui parmi nous fera preuve d’assez d’éloquence pour convaincre un jury et décider du sort d’un livre ?

Le vainqueur aura encore le droit de s’offrir… des livres !

Laurence Sevathean pour l’équipe pédagogique du projet

Vernissage de l’exposition itinérante
« Représentations d’Europe à travers la céramique »

 

Le Lycée Le Corbusier fête l’amitié européenne

 

Le vernissage de l’exposition itinérante internationale «Représentations d’Europe à travers la céramique» a eu lieu au Lycée Polyvalent Le Corbusier à Illkirch-Graffenstaden, le jeudi 5 mai 2022 à 10h30, dans le cadre du partenariat «Working together tomorrow» entre la BBS II de Leer (Ostfriesland, Niedersachsen, Allemagne), la BBS I Delmenhorst (Niedersachsen, Allemagne) et le Lycée Le Corbusier d’Illkirch-Graffenstaden, soutenu par des fonds européens via le programme Erasmus+.
Préparée et contextualisée à Illkirch-Graffenstaden, cette exposition y sera présentée pendant 3 semaines, avant d’être expédiée à Delmenhorst puis à Leer pour y être exposée.

Ce vernissage vient clore une semaine d’accueil à Illkirch-Graffenstaden qui a permis aux participants allemands de découvrir le Lycée Le Corbusier, ses équipements, ses formations et la vie quotidienne d’un établissement français. Des temps de convivialité et de découverte du territoire ont facilité la cohésion de ce groupe et ont forgé des liens d’amitié franco-allemands, à la découverte des institutions européennes, du château du Haut-Koenigsbourg, de Strasbourg, de son architecture et de sa gastronomie !

Les élèves des voies professionnelles (Elèves de CAP 1ère et 2e années) et générales et technologiques ont travaillé par groupes de trois jeunes issus de chacun des établissements à la conception puis à la réalisation d’une œuvre en céramique qui exprime leurs visions d’Europe. Interagissant en allemand, anglais ou français, les participants ont mis en commun leurs idées et leur créativité, épaulés par des enseignantes du pôle Design du Lycée.

Cet évènement s’inscrit dans le cadre de l’ouverture à l’international du Lycée Le Corbusier et de sa volonté d’offrir à ses apprenants des possibilités de mobilités et d’échanges à l’international dans toutes ses filières. Bravo aux élèves et personnels impliqués dans la réussite de cet évènement témoignant de l’amitié européenne, d’autant plus importante dans les périodes troublées que nous vivons.

 

Benoît Andlauer