Projets

Une résidence de journaliste au lycée

“Mémoires d’immigrés: regards croisés entre deux générations de migrants”

 

Un projet EMI (éducation aux médias et à l’information), Lettres-histoire, Documentation et Arts appliqués au Lycée Le Corbusier Illkirch

De mars à juin 2021, la journaliste Stéphanie Wenger a accompagné des élèves et quelques étudiantes du Lycée Le Corbusier dans la réalisation d’interviews et de portraits croisés de deux générations de migrants. De la rencontre avec Mustapha El Hamdani de l’association Calima Alsace, aux interviews de Chibanis qui les ont accueillis dans leur foyer du Neuhof, en passant par l’évocation entre eux de leurs propres souvenirs de leurs pays d’origine respectifs, les apprenants ont bénéficié du dispositif “Résidence de journaliste” proposé par la DRAC Alsace et la Daac de l’académie de Strasbourg.

Lors des différentes activités qui ont mené à la réalisations de podcasts pour les uns et de vidéos pour les autres, ils ont ainsi pu se confronter aux exigences du métier de journaliste, aux techniques de préparation d’une interview, à l’écriture radiophonique, à l’enregistrement et au montage audio (voire audiovisuel pour les étudiantes qui ont réalisé des vidéos d’animation). Grâce à cela ils ont alors pu comprendre un peu mieux la façon dont on construit et met en perspective l’information, pour la transmettre et la partager avec rigueur et éthique.

Avec la classe de 2nde Bac Pro PMCD, la classe de MOAF (Module d’apprentissage du français) et les étudiants de DnMAD2 Innovation Sociale

Découvrez leurs réalisations ici >>

Laetitia Ory, professeure documentaliste

Pour la troisième année, la comédienne Marie Seux est intervenue en classe de 2nde GT 2 pour animer un atelier de découverte théâtrale. Elle est venue sur quatorze séances de 1h30 sur deux jours différents pour s’adapter aux demi-groupes.

Les élèves ont donc travaillé sur le corps de l’acteur, la voix, les intentions, les improvisations, les réécritures de scène. Ce sont les textes au programme de français qui ont servi de supports – Dom Juan de Molière et Incendies de Mouawad – ce qui a renforcé la compréhension des textes.

Les élèves ont beaucoup apprécié cet atelier : cela leur a permis de se découvrir eux-mêmes, de travailler sur leurs émotions, de découvrir mieux leurs camarades, de vaincre leur timidité, d’avoir une meilleure confiance en eux et surtout de progresser à l’oral. Cela leur fera une très bonne expérience pour préparer leurs examens oraux ( Bac de français et Grand oral) 

Ce projet a pu être mis en ouvre grâce au soutien financier de l’AVL (Animation vie lycéenne, dotation culturelle de la Région Grand Est)

Corinne Delime, professeure de Lettres

Visite de l’exposition Christo et Jeanne-Claude au musée Würth

Jeudi 17 juin après-midi, soit juste après l’épreuve de Bac de Philosophie, les élèves de Terminale Générale ont visité l’exposition Christo et Jeanne-Claude au musée Würth à Erstein, à côté de l’usine.

Lors de la visite guidée, ils ont pu découvrir les réalisations de ce couple d’artiste, les fameux « empaquetages », projets autofinancés grâce à la vente de dessins et de photographies à des collectionneurs comme l’industriel Reinhold Würth. L’exposition permet surtout de découvrir tout le cheminement nécessaire à leur réalisation, car comme l’a dit Christo, « l’œuvre d’art ce n’est pas l’objet mais le processus ».

Christo (1935-2020) est très connu, sa femme et collaboratrice, Jeanne-Claude (1935-2009) l’est beaucoup moins, alors que tous ces projets de grande envergure n’ont pu aboutir que par le travail conjoint du couple : l’exposition lui rend donc hommage, la mettant en lumière et luttant ainsi contre l’invisibilisation des femmes dans l’art, l’architecture et l’ingénierie.

L’exposition était parsemée de citations, non sans rappeler les réflexions des compositions de la matinée : « Tout ce qui a une signification relève de la propagande »  ;  «  J’utilise  mon  propre  argent,  mon  propre  travail  et mes propres plans, car je veux être totalement libre » …

Les empaquetages ne durent que quelques jours, mais certains sont le résultat parfois de dizaines d’années de préparation ; parmi les plus célèbres, citons celui du Pont-Neuf à Paris en 1986 et du Reichstag à Berlin en 1995. Parmi les autres œuvres impressionnantes, il y a eu les champs de parapluies simultanément aux Etats-Unis et au Japon en 1991, ainsi que les ponts flottants en Italie en 2016. Rendez-vous mi-septembre à Paris, pour la dernière œuvre du couple qui se fera à titre posthume, mais qui se dessine depuis 1962 : L’Arc de Triomphe, Wrapped.

La visite, financée par l’Animation Vie Lycéenne (AVL- dotation Région Grand Est), s’est conclue par un moment de détente dans le parc ombragé du musée, avec un goûter offert par la Maison des Lycéens, pour finir de façon sympathique cette année perturbée pendant laquelle sorties, voyages et moments conviviaux n’ont pu avoir lieu.

Un joli souvenir avant de quitter le lycée et se lancer dans la vie étudiante …

Le site de l’exposition :https://www.musee-wurth.fr/christo-et-jeanne-claude/

Et pour en savoir plus : https://www.christojeanneclaude.net/

Mesdames Bouissou et Morand,

pour l’équipe accompagnatrice des professeurs principaux et de spécialités, composée également de Madame Cavalier et Messieurs Andlauer et Dousset

 

Ecocampus 2021 : campus sans déchet grâce aux éco-délégués 

Grand nettoyage de printemps intercampus !

” Encore un coin qui déborde de sachets du McDo ! “. C’est de cette phrase que quelques élèves ont prononcé à haute voix qu’est née l’idée du projet. S’en est suivie toute une préparation pour inclure les lycées du campus, pour finalement voir l’action annulée par un confinement. Mais les élèves sont restés motivés et ont réussi à reporter l’opération au 3 juin !

Ainsi, durant le bel après-midi de ce jeudi 3 juin (on a parfois de la chance !) des éco-délégués et volontaires du Le Corbusier se sont associés à des élèves des lycées Gutenberg et Dumas pour sillonner le campus d’Illkirch, et y ramasser les déchets. Mégots, masques et emballages fast-food, ou bien d’autres déchets insolites, rien n’a résisté aux équipes de nettoyage.

Les adjoints et agents de la ville ont répondu à l’invitation pour aider, mais aussi discuté des solutions aux problèmes soulevés. Des efforts déjà engagés aux aménagements ajoutés, ce projet aura porté ses fruits.

Un moment convivial a suivi le ramassage pour partager des brioches, des anecdotes, et des envies pour l’année prochaine.

Vous pouvez suivre leurs aventures sur Instagram : @ecocampusillkirch2021

Merci à eux pour leur investissement.

Quentin Castel, professeur de SVT et référent EDD (éducation au développement durable)

 

 

Voici les productions des élèves de 2PEMB à l’issue du projet “Dans les pas de Cartooning for peace”

Au cours de ce projet pédagogique, les élèves ont été invités à dénoncer, par le dessin, des formes de discriminations qui les touchent. Chaque dessin est également accompagné d’un podcast enregistré en vue de contextualiser, décrire et sourcer les faits de discrimination mis en image par les élèves.

Grâce au site web dédié au projet, découvrez les dessins et les podcasts qu’ils ont réalisés mais aussi les coulisses du projet !

http://danslespasdecartooningforpeace.weebly.comLes dessins seront exposés au CDI à la rentrée 2021, agrémentés de Qrcodes pour conduire les visiteurs vers chacun des podcasts qui les accompagnent.

Pour le mois des visibilités, le CDI s’est mis aux couleurs de l’arc-en-ciel !

Chaque année, le 17 mai, c’est la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie : cette année cela a aussi été le jour de lancement au CDI de l’expo « Education et LGBTI+… un peu d’histoire pour lutter contre les discrimination »  que nous avons empruntée auprès de Munaé, le Musée de l’éducation.
Un questionnaire de découverte de cette exposition a été conçu par les professeures documentalistes et il a servi à faire explorer les différents panneaux et notions importantes à quelques classes mais aussi à de nombreux élèves curieux d’en apprendre plus sur ces thématiques de société.
A cette occasion enfin, les professeures documentalistes ont mis en avant une « RainbowThèque »  : une sélection de documentaires mais aussi des romans et BD avec des héros et héroïnes LGBT+. Accédez à la présentation des documents de la RainbowThèque du CDI Corbu sur le portail Esidoc en cliquant ici  !
Laetitia Ory et Aurélie Roche, professeures documentalistes

Le 19 mai 2021, les élèves de seconde, de première générale et de première arts appliqués du lycée ont pu assister à quatre interventions autour de la musique de la Renaissance vue au travers de l’œuvre de Marin Mersenne.

De formation humaniste, ce dernier est l’auteur, au cours de la première moitié du XVIIe siècle d’une œuvre importante centrée sur la théorie musicale, d’une portée véritablement encyclopédique dans la mesure où elle fait appel à tous les savoirs pratiqués à l’époque, comme l’acoustique, la musique, l’organologie, la physique, la philologie, l’histoire, la théologie, la philosophie… Mersenne était en contact avec les grands savants de son époque, ainsi qu’avec les musiciens français les plus en vue de son temps, et connaissait aussi les partitions de maîtres du siècle précédent. Son travail de savant se situe à cheval entre une approche typique de l’humanisme et des héritages médiévaux, et le nouvel esprit scientifique en train d’émerger.

Les élèves ont donc pu entendre des œuvres de compositeurs célèbres ou moins connus comme Roland de Lassus, Jacques Mauduit, Eustache du Caurroy, Antoine Boesset, Etienne Moulinié, Nicolas Vallet…, pour la plupart citées par Mersenne dans son Harmonie universelle publiée en 1636. Le concert s’articulait en trois étapes intitulées « Musiques sacrées, entre Réforme protestante et réforme catholique », « Musique de cour » et « Sacralité royale ». Les œuvres ont fait l’objet d’une présentation et d’une mise en contexte historique en relation avec les chapitres du programme de seconde portant sur l’humanisme, la Renaissance et les réformes religieuses, ainsi que sur la construction de l’Etat royal en France aux XVIe et XVIIe siècles.

Les musiciens intervenants mènent tous une carrière internationale et ont participé à de multiples enregistrements discographiques ou sur internet. Autour de la jeune soprano Lilia Dornhof, dont les élèves ont pu apprécier l’admirable diction et la conduite du son particulièrement déliée et souple, se trouvaient Katharina Andres à la flûte à bec Renaissance, Marie Garnier-Marzullo au cornet à bouquin, Laurine Righyni à la viole de gambe, Francis Jacob à l’orgue positif et Ronaldo Lopes au luth. Le concert a aussi donné lieu à une présentation de tous ces instruments, tandis que Paul Steib, professeur d’Histoire-Géographie et concepteur du programme, en assurait la présentation et la contextualisation.

Le projet a bénéficié du soutien financier de la Région Grand Est.

Paul Steib, professeur d’Histoire-Géographie

Le lundi 3 mai de 13h40 à 15h et le jeudi 3 juin de 10h à 12h ont eu lieu deux interventions artistiques autour de la figure de La Fontaine dont l’année 2021 marque la quadri centenaire de la naissance.

Ces interventions visaient une classe de seconde dans le cadre du programme d’Histoire et les spécialistes d’Histoire-Géographie-Géopolitique de première au titre de leur ouverture culturelle.

Cette action culturelle a permis aux élèves d’entendre déclamer des textes de La Fontaine, aussi bien des fables connues (Les grenouilles qui demandent un roi, Les animaux malades de la peste) que des pièces de circonstances dont la lettre à M. de Maucroix relatant la fête donnée par le surintendant Fouquet à Louis XIV et la cour royale le 17 août 1661. Les déclamations étaient mises en espace et entrecoupées de compositions musicales contemporaines du fabuliste, œuvres des plus grands compositeurs français du moment pour clavecin (Louis Couperin, Jacques Champion de Chambonnières, Jean-Henri d’Anglebert).

Les intervenants étaient Christophe Feltz, comédien et metteur en scène strasbourgeois bien connu, pour la mise en espace ; Francis Jacob, claveciniste, organiste et professeur au conservatoire de Strasbourg, qui poursuit par ailleurs une carrière internationale en tant que concertiste et membre de plusieurs ensembles de musique ancienne (Gli Angeli de Genève entre autres) ; et Paul Steib comme comédien amateur.

Très appréciée des élèves, la prestation a ensuite donné lieu à une mise en contexte historique qui a permis de préciser certains aspects de la construction de l’Etat royal sous Louis XIV et, à plus longue portée, des héritages lointains de l’Ancien Régime quant au rôle et à la place de l’Etat en France.

Le projet a bénéficié du soutien financier de la Région Grand Est.

Paul Steib, professeur d’Histoire-Géographie

Suite du projet « Dans les pas de Cartooning for Peace » de nos élèves de 2nde Bac pro EMB (cf. nos précédents articles ici et ici)  : cette fois nous avons invité le journaliste et caricaturiste Piet dessin de presse  qui  a aiguillé nos élèves afin de les aider à trouver une idée d’illustration et un angle d’attaque afin de commencer la réalisation de leur propre dessin de presse !

Le projet a bénéficié du soutien financier de la Région Grand Est.

Laetitia Ory, professseure documentaliste

 

Ce lundi 10 mai 2021 c’était atelier BD au CDI pour nos 3èmes Prépa métiers : merci à l’écrivain Nicolas Kempf Écriture (tiret) Livres qui leur a donné les codes de lecture d’une bande dessinée, leur a expliqué les différents métiers nécessaires à l’élaboration d’une oeuvre, et plus particulièrement parlé du travail de scénariste avant de  leur proposer des petites activités de mise en situation !

Maintenant que les termes “onomatopée” ou “phylactère” n’ont plus de secrets pour eux, Mmes Springer et Pradelle, leurs enseignantes de Français et d’Anglais s’appuient encore plus sur la BD dans leurs cours avec les élèves de 3PM !

Le projet a bénéficié du soutien financier de la Région Grand Est.

Laetitia Ory, professeure documentaliste