Projets

Mercredi 14 novembre, à l’initiative des professeurs d’EPS, le lycée a organisé un cross dans l’enceinte de l’établissement.

Cette année, le lycée Le Corbusier a renoué avec une tradition qu’il était inimaginable autrefois de ne pas organiser dans un établissement scolaire : le cross du lycée. Les choses ne sont plus faciles à mettre en place car les diverses autorisations à demander, les services de secours à informer et à convoquer, la désorganisation qu’un tel événement peut provoquer dans un lycée comme le notre font que ces manifestations festives tendent à se réduire. Mais très soutenus par la direction du lycée, quelques enseignants ont relevé le défi. Bien leur en a pris car pour une « première » depuis une dizaine d’années et à part quelques évènements imprévisibles, les choses se sont bien passées. Les principaux objectifs de ce cross étaient de permettre à nos sportifs de se dépasser lors d’une épreuve sportive, puis de continuer ensuite lors des différentes compétitions scolaires où le lycée est très présent depuis plusieurs années. Mais nous voulions aussi regrouper une nouvelle fois les élèves qui s’étaient déjà croisés en début d’année lors des sorties d’intégration à Salm ou au lycée.

Ce sont donc près de 300 élèves qui ont pris part aux deux courses -une pour les filles et l’autre pour les garçons- proposées au retour des vacances de la Toussaint. Les élèves de toutes les classes de seconde et du MOAF, ainsi que les lycéens de première année CAP ont été libérés de cours pour participer aux épreuves, rejoints par les volontaires des autres classes.

Pour faciliter l’organisation du cross, un parcours avait été tracé dans l’enceinte du lycée. Les participants avaient à cheminer entre les nouveaux bâtiments sur une distance de près de 3,5 kilomètres. Les deux courses se sont déroulées dans les premiers jours de l’automne et dans des conditions atmosphériques quasi idéales. Peu de problèmes de santé ne sont à déplorer, à part l’un ou l’autre élève ayant trop forcé pendant les courses. Tout au long du parcours, des enseignants aidés par les lycéens dispensés étaient chargés d’orienter les coureurs dans la bonne direction et d’alerter les secours en cas de malaise.

Les deux courses de l’après-midi se sont déroulées dans une très bonne ambiance. Chez les filles, chacune a couru selon ses possibilités afin de tenter de gagner mais aussi pour faire triompher sa classe car un classement « interclasses » était proposé Chez les garçons et sur un parcours un peu plus long, quelques lycéens n’ont pas jouer le jeu à fond et ont préféré marcher plutôt que de courir. Mais les meilleurs nous ont proposé un sprint final de très bon niveau et les deux premiers n’ont pu être départagés.

Pour organiser ce cross, nous avons dû solliciter toute la communauté éducative de l’établissement. Soyez en tous remerciés : les collègues et les CPE bien sûr, la direction du lycée qui nous a une nouvelle fois fait confiance, mais aussi tous les autres personnels : Le service de santé scolaire, l’intendance et l’équipe de la cuisine qui a mis à notre disposition des boissons et une petite collation pour les élèves… Nos remerciements vont aussi à Lionel et aux agents qui nous ont apporté une aide précieuse et efficace. Enfin, nous n’oublierons pas les représentants du Crédit Mutuel d’Illkirch qui nous ont soutenus en nous envoyant les dossards des coureurs.

Les organisateurs 

Les résultats :

Résultats intégraux garçons 

Résultats intégraux filles

  • Individuels :

Garçons :

1° : CONDE Aboubacar C1 ELE et LESEUX Sylvain 2 GT4

3° : BARAKAT Achsraf C1 PRA

4° : BRECHENBACHER Lucas 2 GT5

Filles :

1° : SCHMITT Alicia 2 GT5

2° : SCHLUR Jade 2 GT5

3° : BASRI Hanaa 2 GT2

  • Par équipes

garçons  (5 coureurs) :

1° : 2P TEB, 119 points

2° : C1 ELE, 120 points

3° : 2 GT5, 121 points

Filles :

1° : 2 GT5, 33 points

2° : 2 GT1, et regroupement des volontaires des classes de 1°, 63 points

4° : 2 GT2, 95 points

Section professionnelle (4 coureurs) :

1° : C1 ELE, 58 points

2° : 2P TEB, 73 points

3° : 2P MEL, 125 points

 

Mercredi 26 septembre dernier, c’était la journée du sport scolaire au lycée !

C’était l’occasion pour un grand nombre d’élèves du lycée Le Corbusier de venir s’essayer à différentes activités sportives ! Les profs d’EPS du Corbu proposaient toute la journée des ateliers de découverte de tir à l’arc, de crossfit, de rugby, de volley, step, slackline, boxe et même de salsa ! Au plaisir d’en retrouver un maximum durant les entraînements réguliers toute l’année, les inscriptions à l’UNSS sont ouvertes.

D’autres photos à venir :

Pour s’inscrire à l’UNSS :

Le tout nouveau dossier d’inscription pour cette année scolaire 2018/19 – Nouveau tarif de 10€, pensez à créer votre profil et récupérer votre carte « Jeun’Est » vous donnant droit à 10€ pour le sport scolaire. Autre nouveauté de cette année, signature obligatoire de la charte du Sportif lycéen.

Championnat de France UNSS de lutte : Le lycée Le Corbusier en bronze !

Après trois titres consécutifs de champion de France de lutte en 2013, 2014 et 2015, nos lutteurs n’avaient pas pu disputer l’éditions de 2016 sur l’ile de la Réunion, ni celle de 2017 à Paris alors qu’ils s’étaient brillamment qualifiés. La motivation était donc très grande en début d’année scolaire pour retrouver une place dans l’élite du plus haut niveau scolaire. Pour ce faire, une convention a été signée officiellement entre le lycée et le club phare de la lutte en Alsace, « l’Olympia » de Schiltigheim.

Les choses ont bien commencé. Fin mars à Mulhouse, nos lycéens ont remporté le championnat inter académique et acquis en même temps le droit de représenter la région du Grand Est au championnat de France UNSS qui s’est déroulé à Rosny sous Bois (Académie de Créteil) du 15 au 17 mai.

Mais au fur et à mesure que ce championnat approchait, les choses se sont petit à petit compliquées : blessures ou impossibilité d’y participer ont fait qu’un seul de lutteurs ayant participé au championnat inter académique a pu venir. L’équipe a donc été complétée par quatre lutteurs néophytes. Autant dire que nous ne donnions pas cher de nos chances en arrivant le jour de la compétition. Mais c’était mal connaître nos élèves. Dans la poule de classement, ils ne s’inclinèrent que contre les normands d’Alençon. Puis la demi-finale les opposa aux futurs vainqueurs du lycée pyrénéen de Lascazères composée de lutteurs chevronnés. En s’inclinant, nous nous qualifions cependant pour la « petite finale ». La médaille de bronze devenait accessible. Mais là encore, les choses étaient mal engagées au moment de lutter contre les Réunionnais de Saint André. Mais nos lycéens voulaient cette médaille ! Malik Mejidov engagea les hostilités de la meilleure des façons et apportait la première des trois victoires nécessaires. Puis après un âpre combat, Ramza Taramov offrait une deuxième victoire indiscutable au lycée Le Corbusier. Le plus chevronné de tous, Khassan Evloev chercha a « assuré » mais se fit sanctionner à quelques secondes de la fin de son combat et s’inclina sur le plus petit des scores. Rien n’était encore acquis, d’autant plus que le quatrième combat était celui que nous craignons le plus car Vilson Ismaïli, blessé la veille, n’était pas en mesure de défendre ses chances à quelques minutes de la rencontre. Au dernier moment, il décida quand même d’aller au combat. Bien lui en pris car il disposa très rapidement de son adversaire en évitant de « réveiller » sa blessure. Le bronze était acquis ! Dylan Kaneb disputa très sérieusement le dernier combat sans enjeu contre un adversaire plus lourd que lui de 10 kilos. Il mis toute son énergie en jeu et ne s’inclina lui aussi qu’à la fin de son combat. Mais l’essentiel était acquis : l’équipe du lycée Le Corbusier se retrouvait à nouveau sur le podium national deux ans après le dernier titre. Ramza Khalidov complétait l’équipe en tant que « Jeune Officiel » et a très bien rempli son rôle de « grand frère » auprès de ses camarades.

L’étalement de la compétition sur 3 jours nous a laissé le temps de faire un petit déplacement à Paris qu’aucun élève n’avait visité auparavant. Médaille et photos des grands lieux touristiques de la capitale devraient laisser un bon souvenir à nos lutteurs.

Un peu de malchance, un peu de relâchement parfois lors des entraînements ont privé nos lutteurs de quelque chose de mieux que cette troisième place que personne n’attendait cependant et qui nous donne entière satisfaction. Il restera à confirmer l’an prochain et à gagner notre billet pour essayer de faire un peu mieux du côté de Tarbes.

Remerciements à toutes les personnes qui nous ont encouragés depuis des années : le personnel de direction, les membres du club « Olympia » de Schiltigheim, mais aussi les collègues François, Christophe, Gilles, Jérôme, Lionel et le service technique du lycée, Gérard, Marie-Laure, Sylvie, Samir, Régine, Pascal, Silvère, Jacky, … et tous ceux que nous oublions de citer ici

Didier Mailfert, Professeur d’EPS

 

Championnat de France UNSS de boxe assaut

Au pays de Pierre de Ronsard, à Vendôme, il n’y avait pas que des poètes le dernier weekend de mars. En effet, plus de 200 boxeurs des différents établissements scolaires de France s’y étaient donnés rendez-vous pour disputer la finale du championnat de France Unss de boxe assaut. Parmi eux figuraient les élèves du lycée pour représenter les trois Académies de la région du Grand Est dans la plus prestigieuse des catégories, celle des « juniors/séniors excellence ».

Le niveau de la compétition a été très élevé et sur l’ensemble du championnat, nous obtenons une honorable 10° place. Dans le classement qui n’intègre que les lycées « professionnels », nos lycéens obtiennent la 6° place. Un de nos boxeurs déclaré vainqueur à l’issue d’un combat a été déclassé le lendemain suite à la contestation d’un adversaire pour une obscure histoire de règlement. Sans cet incident, nous aurions pu gagner une ou deux places dans les classements, mais pas assez pour nous retrouver sur le podium comme ce fut le cas en 2014 et en 2016. Bravo cependant aux frères El Wahabi, Soufiane et Tariq, ainsi qu’à Nathan Suillerot. Quand à Youssef Cherradi, il a obtenu le titre de « Jeune officiel de niveau national » grâce à ses excellentes qualités de juge et d’arbitre pendant ce championnat.

Cette année, la compétition était parrainée par le très sympathique Michel Mothmora, champion du monde WBF des poids « moyens » en 2016. Entre les combats, nous avons pu visiter une partie de la ville historique de Vendôme : la tour Saint-Martin, l’abbaye de la Trinité, l’ancien lycée Pierre de Ronsard qui eut pour élève Honoré de Balzac avant de devenir l’hôtel de ville, le château ou encore le quartier Rochambeau…

Didier Mailfert, professeur d’EPS

C’est officiel, la section sportive du Lycée Le Corbusier a jouée son 1er match de rugby UNSS hier mercredi au Club de Rugby D’Illkirch Graffenstaden avec qui le lycée est partenaire.

Les joueuses ont affrontés la section UNSS de Thann sous un soleil magnifique. La tension était palpable et les joueuses fébriles mais elles n’ont pas eu à rougir de leur jeu. Elles ont mené les débats de la 1ère mi-temps avant de se laisser déborder par l’expérience et les individualités de Thann.
Mais c’est avec fierté et courage que nos joueuses ce sont démenées jusqu’au bout pour donner du spectacle aux parents présents et aux enseignants et personnels du lycée qui avaient pu se libérer.
Nathalie Millet, pour l’équipe enseignante UNSS

Championne départementale puis d’Académie au mois de décembre dernier, l’équipe de cross country du lycée a gagné pour la seconde année consécutive le droit de représenter l’Académie de Strasbourg au championnat de France UNSS dans la catégorie « lycées professionnels ».

Ce championnat qui a rassemblé près de 2000 collégiens et lycéens de toute la France et des territoires d’outre-mer a eu lieu à Toulouse-Blagnac les 19 et 20 janvier 2018.

La première journée a permis à nos athlètes de visiter les stands mis en place par la direction nationale de l’UNSS : prévention contre le dopage, le tabac, l’alcool ou les comportements routiers, informations sur la diététique, démonstration de secourisme… Ils ont également pu se mesurer entre eux dans des épreuves de « rameurs », de tir au laser et de VTT. En fin d’après-midi, ils ont rencontré Renaud Lavillenie, champion olympique 2012 à Londres et recordman du monde de saut à la perche ou encore la très abordable et sympathique Céline Couderc, finaliste olympique de natation à Athènes (2004) puis à Pékin (2008) mais aussi championne d’Europe et du monde. Cette dernière a encouragé nos élèves pour le cross. Elle les a également motivés en leur parlant de nutrition mais aussi des bienfaits de la natation et de son utilité tout en leur distillant, au passage, quelques conseils techniques.

Les différentes courses de cross ont eu lieu le lendemain sous une pluie incessante qui a rendu le parcours très difficile et glissant. Quelques jours avant le départ, l’équipe a eu a déplorer deux forfaits importants de la part d’élèves déjà présents l’an dernier et sur lesquels nous comptions beaucoup. Dans ces conditions, l’objectif initial qui était de faire au moins aussi bien que la 21ème place de l’an dernier devenait difficile à atteindre. Nos six coureurs se sont contentés de la 30ème place.

Mais les Oganès Suliev, Epimaque Isimbi, James Collins, Landry Biyiha Bi Ndjeng, Furkan Candan et Kenan Gülcan n’ont pas à rougir de ce classement car ils ont donné le maximum pour représenter le lycée Le Corbusier. Sur 284 000 élèves engagés dans les différentes étapes menant à ce championnat de France, ils font partie des moins de 1% d’élèves ayant obtenu le droit de participer à ce championnat.

Félicitations à eux et bravo pour le comportement remarquable qu’ils ont eu au cours de cette compétition et lors de la visite du centre historique de Toulouse !

Didier Mailfert, professeur d’EPS


Voici la liste des activités proposées par l’Association Sportive du lycée Le Corbusier d’Illkirch en 2017/2018

Responsable de l’AS : Samuel Lichtlé, professeur d’EPS

Pour le contacter par mail : samuel.lichtle@entea.fr


Une journée sportive pour terminer la semaine d’intégration de nos nouveaux élèves de CAP

Depuis quelques années déjà, la traditionnelle semaine d’intégration des élèves de CAP s’achève par des animations sportives. 2017 n’a pas échappée à la règle. Après les divers tests de positionnement, la découverte des ateliers et des lieux, les rencontres avec les équipes pédagogiques pendant les premiers jours de septembre, la centaine d’élèves présents s’est vue proposer des activités sportives. La matinée a été réservée à faire des tests de natation, d’une part pour évaluer le niveau des élèves dans cette discipline, et d’autre part pour pouvoir leur proposer une éventuelle sortie en canoë au cours de l’année scolaire. Ceux qui ont réussi ce test ont été invités à découvrir le canoë sur le lac Achard tandis que les non-nageurs s’exerçaient au volley, à l’ultimate, au badminton ou au football sur les magnifiques pelouses qui entourent le lac.

L’après-midi, un tournoi de football et des rencontres de base-ball se sont déroulés au stade Albert Schweitzer. De beaux matches ont eu lieu, soldés par des résultats serrés qui reflètent la valeur des différentes équipes. Un très bon esprit a été observé : aucun geste inapproprié, aucune parole déplacée, un respect total des régles… Quelques élèves se sont déjà faits remarquer par de belles prestations et par leurs techniques au-dessus de la moyenne.

Les objectifs de la journée ont été atteints : terminer la semaine d’intégration par des activités ludiques, mais aussi renforcer les liens entre les élèves et leur inculquer un esprit de groupe qui leur sera bien nécessaire pendant les deux ans à passer ensemble au lycée Le Corbusier. L’année scolaire semble avoir bien commencé pour ces élèves de première année de CAP !

La direction du lycée remercie chaleureusement les services de l’Eurométrople de Strasbourg pour la mise à disposition des installations se trouvant autour du lac Achard ainsi que la municipalité d’Illkirch pour le prêt des terrains situés sur le ban communal.

Les enseignants accompagnateurs

Lundi 22 mai 2017 

En cette fin d’année scolaire, les élèves les plus assidus aux entraînements de musculation/crossfit et Slackline se sont vu proposer une sortie qui sortait des activités habituelles, mais également des lieux de pratiques connus durant l’année.
Le but de ce groupe d’association sportive est l’ouverture et la découverte de différentes formes d’activité physiques et sportives que le cadre plus rigide de l’EPS ne permet pas de proposer.
Ainsi, après une sortie ski de fond en février, c’est une sortie escalade en bloc qui a été organisée.

Késako le « bloc » ?!

C’est de l’escalade, mais dans sa version la plus directe, la plus rapide d’accès, la plus courte. A titre de comparaison c’est le sprint de l’escalade : des voies courtes, intenses ne demandant en général pas plus d’une dizaine de mouvements pour en sortir. Une voie d’escalade consiste à partir du sol et grimper jusqu’à, soit se rétablir debout en haut de la voie, soit contrôler la dernière prise identifiée avec les 2 mains. Pour cela, tout est permis pour l’atteindre, il y a parfois plusieurs variantes pour finaliser une voie, mais souvent une manière se dégage.

Pourquoi faire de l’escalade en bloc, qui plus est en salle ?

Avant tout pour des raisons de facilité d’accès pour tous. En effet l’escalade classique montant à des hauteurs bien plus impressionnantes nécessite d’être « assuré » par une corde, elle-même fixée à un bout au baudrier du grimpeur, et de l’autre coté au système de sécurité de l’assureur. C’est donc beaucoup plus de matériel et deux personnes mobilisées pour un grimpeur. Le bloc en revanche ne nécessite aucun de ces système de sécurité. Pour être plus efficace les élèves ont enfilé des chaussons d’escalade afin de mieux adhérer au prises et d’être plus précis, mais pour des initiation, de simples baskets peuvent parfois suffire. La sécurité en cas de chute est simplement assurée de manière passive par un sol formé en une grosse épaisseur de tapis amortissant (un peu comme le tapis de réception en gymnastique).
Après donc quelques explications des règles communes au partage de la salle avec les autres utilisateurs et un rappel de « comment bien chuter sans se faire mal » (on évite de chercher à mettre les mains au sol en premier par exemple) et un échauffement ludique sous forme de « chat perché », les 14 élèves du lycée le Corbusier présents ce soir là après les cours ont pu se tester sur les centaines de voies offertes par la structure de Bock’Out.
Les bras ont donc très vite chauffé à mesure des tentatives. une voie un peu particulière a d’ailleurs attiré l’attention de plusieurs d’entre eux avec des pneus et un petit saut au final pour se suspendre au dernier : petits frissons garantis !
Les bras, mais aussi les jambes, les abdos, l’équilibre, l’audace… autant de qualité nécessaires et stimulées par cette activité très complète et accessible très jeune tant c’est dans les gènes de chacun de « grimper » !
Non content de ces 2h de sport ludique mais tout de même bien physique, le groupe a eu le plaisir de partager un repas sur place : tartes flambées puis pizza : oui apparemment les lardons sont devenus des denrées rares en alsace 🙂
La dégustation et l’ambiance ont été très réconfortantes et cela a donné lieu à une vrai moment de convivialité pour clore cette bonne année sportive.
L’expérience sera donc renouveler au regard de l’enthousiasme suscité. Maintenant place aux révisions et examens !
Samuel Lichlté, professeur d’EPS