Lire entre les rues

Il nous a été demandé de réaliser un objet qui permettra de susciter un nouveau comportement chez les passants sur la placette de l’Homme de Fer .

Cet objet devra :
• Être transportable (pour être installé et désinstallé en une seule matinée).
• Être installable sur la placette de l’Homme de Fer (en tenant compte des particularités de cette place).
• Être visible sans pour autant occuper tout l’espace de la placette.
• Être construit à partir de tasseaux carrés.
• Être le plus inclusif possible.
• Susciter un usage (être affordant).
• Répondre à l’usage qui vous est donné.

Réinterroger le partage de l’espace public est un enjeu essentiel de notre siècle : les usages éphémères permettent d’imaginer et d’expérimenter un nouveau partage de cet espace en intégrant une réflexion écologique, démocratique et solidaire commune : à qui appartient l’espace public ? comment le rendre accessible à toutes et tous ? Comment le transformer pour répondre à la réalité de demain ? Cette démarche tiendra donc compte des enjeux environnementaux, sociétaux et aura vocation à ce que l’espace public soit inclusif et accessible à chacun.

Aussi, les projets devront viser à libérer les initiatives pour construire de nouveaux espaces partagés ou communs, développer l’émancipation, l’égalité entre les femmes et les hommes, l’interculturalité et l’intergénérationnel, et concerner l’ensemble du territoire strasbourgeois.

La ligne artistique s’articule autour de l’invitation à l’imagination, et pourra s’appuyer sur de multiples actrices, acteurs et forces vives du territoire : associations et acteur.trices économiques œuvrant de concert pour construire la ville, dans l’intérêt général et le partage du bien commun. Cette dynamique collective placera les strasbourgeois.es au cœur de la fabrique de la ville. Il sera possible de repenser l’espace public.

Les deux exemples qui ont été retenus sont la chaise et le révélateur de secret : 

La chaise 

Notre thématique été s’arrêter et lire, l’objectif de notre dispositif été de proposer un module pour s’asseoir, lire, échanger des livres et se poser.
Nous avons donc créé des chaises/chevalets. Celles-ci sont facilement déplaçables sur la place, les usagers peuvent les déplacer pour les mettre à côté ou autre part. Elles sont aussi pliables et différents modules viennent s’assembler à ces chaises; les étagères et leur système de filme de protection des livres et la boîte à livre.


Elles proposent à la fois un espace pour s’asseoir et à la fois un espace livre composé d’un présentoir et d’une boîte d’échange par chaise.
Ces modules peuvent provoquer la curiosité et attirer le regard sur la place. De par leur forme et l’espace qu’elles prennent sur la place habituellement vide.

Pour la protection des livres, un filme plastique est à disposition. Il suffit de le dérouler pour protéger les livres de la pluie.

Le révélateur de secret 

L’objectif est d’utiliser la placette de l’Homme de fer pour informer et communiquer aux passants des informations sur la rue du jeu des enfants, nous souhaitons ainsi leur donner envie d’y aller.
Nous avons réalisé deux colonnes en s’inspirant des colonnes Morris du 19ème siècle : l’une des colonnes permet d’afficher des informations sur les événements du quartier (prospectus, programme du cinéma Star…) et des jeux facilitant l’entrée dans la rue, l’autre colonne affiche des paroles d’habitants du quartier.

Les informations concernant le quartier ainsi que les paroles des habitants sont une manière d’impliquer les personnes du quartier dans le projet. Il nous faudra encore réfléchir à la manière de construire ces contenus avec eux.

Les jeux permettant d’entrer dans la rue sont:

  • Cherche & trouve
  • 7 différences

L’univers graphique de notre projet reste basé sur celui de la rue du jeux des enfants (notamment avec les couleurs) afin de maintenir une cohérence entre la placette et la rue.

Nous avons fusionné ces deux projets pour n’en faire qu’un !

“La chaise” est toujours là, elle à été un peu modifiée pour qu’elle soit confortable au moment de s’asseoir. Pour “le révélateur de secret” nous avons gardé les panneaux et nous les avons mis sur le derrière de la chaise.