Ratz Fatz – projet crèche

Grâce à un partenariat avec la micro crèche  “Ratz-Fatz” du réseau Krysalis, nous avons pu réaliser un projet sur l’autonomie de l’enfant, deux axes nous ont été proposés, le premier sur le temps de l’habillage / déshabillage et le second sur le temps du repas.

COMMENCEMENT 

Dans un premier temps nous avons abordé le sujet à travers le dessin de  la silhouette d’un enfant.

Une intervenante de la crèche est également venue afin de nous présenter les différentes étapes de l’apprentissage de l’autonomie chez l’enfant.

DEMARCHE DE PROJET 

Nous avons mis en place six protocoles qui nous ont permis d’observer et de récolter un certain nombre de données : une cartographie sur papier calque ( montrant la répartition/déplacements des enfants et adultes dans l’espace) ; des gommettes (degrés de réussite des enfants) ; Des enregistrements et quelques croquis (réactions des enfants) ; Une frise d’habillage et de déshabillage (savoir quand intervient l’adulte) ; Des post-it (questions pertinentes entre enfants et adultes) ; Photographies (matériel utilisé lors du repas).      

Par la suite nous avons établi les différents points de contact, c’est-à-dire les endroits où nous pouvions intervenir dans le souci de répondre aux problèmes, freins, et besoins de la crèche. Notre but étant donc de leur proposer des solutions. Pour ces points de contact, nous avons commencé par faire une frise du déroulé de la journée, à laquelle ont été ajoutés des post-it verts, là où les enfants sont autonomes et roses là où ils ne le sont pas. Ensuite nous avons marqué en noir ce que font les adultes durant les différents moments et en rouge des remarques qu’on a faites ou des questions que nous nous posions.

Après des moments d’hésitations et de concertations, nous avons décidé de nous orienter sur le temps de la fin du repas, et plus précisément sur le temps du nettoyage de la table car ce temps a deux fonctions dans le processus d’apprentissage : d’abord valoriser l’envie des enfants de participer à la vie collective, et ensuite développer et stimuler la motricité.

Après des recherches en groupe (brainstorming) et grâce aux tests effectués sur le terrain nous avons réalisé un meuble en bois cubique avec plusieurs systèmes d’attaches ludiques afin que l’enfant puisse expérimenter et comprendre les différentes manière d’accrocher (par le biais de surfaces en velcro, d’élastiques, de crochets et de trous en caoutchouc ). 

Le meuble est également muni d’un bac pour récolter les lavettes usagées dans un filet qui passe à la machine.

 

Beroujon Ludovic, Homann Fiona, Manach Ambre