CARTOGRAPHIES SENSIBLES / Maël

“Fabriquez 13 cartes sensibles pour chaque “laps d’espace” distingué par Georges Perec.”

Les laps d’espace suivants :  
— La page
— Le lit
— La chambre
— L’appartement
— L’immeuble 
— La rue
— Le quartier
— La ville
— La campagne
— Le pays 
— L’Europe
— Le monde 
— L’espace

 

La Page

 

On parcours tous une page de différentes manières. Plusieurs lectures sont différentes selon les personnes, j’ai décidé de représenter le trajet de lecture que je peux faire quand je lis un page. C’est un peu représenté comme un plan de métro. Les différentes compositions de la page tels que “Définition”, “Bas de page”, “Paragraphe”  peuvent être réprésentées comme les différentes stations d’un métro.

Collage

 

Le lit

Chaque nuit, je ne comprend pas comment ma couette peut autant se déplacer. J’ai donc souhaité représenter la cartographie de ma couette au fur et à mesure des heures.

GIF

La chambre

Ma chambre est l’endroit où je passe le plus de temps dans mon appartement. Environ toute ma journée où je dors, je dessine, je travaille, je danse, je chante, je rigole, je pleure, bref je vis (encore plus pendant le confinement). Après avoir observer ma chambre, j’ai remarqué que malgré qu’elle ne soit pas très grande, il y avait des espaces que j’exploite beaucoup, d’autres un peu moins, certains pas du tout et certains de détente, j’ai donc voulu les définir.

Collage et dessins

L’appartement

Le confinement m’a fait remarqué que malgré que je sois pendant plus de 50 jours avec mon colloc et sa copine, je ne les voyais pas énormément dans la journée. J’ai donc essayé de définir des rapports spatio-temporelles dans ma journée. Premièrement, je ne passe pas beaucoup de temps en dehors de ma chambre. Ma chambre, c’est mon espace à moi, encore plus en temps de confinement et confiné avec d’autres personnes. J’y passe la plupart de mon temps. Ensuite, dans ma journée, je passe à peu près une heure à table par soir, c’est LE moment de la journée qui nous permet de nous retrouver autour d’un repas. Je passe souvent une demi-heure en cuisine, sur le canapé et aux toilettes (dans une journée, c’est pas énorme). Pour finir, j’ai remarqué que la chambre de mon colloc, je n’y allais pas beaucoup et le balcon non plus.

Illustrator et dessin

 

L’immeuble

 

L’immeuble où j’habite est finalement un endroit que je ne connais pas beaucoup. Je fréquente peu de voisins. La première chose qui m’a marqué dans mon appartement quand j’ai emménagé dedans pour mes études, il y a 2 ans est le nombre d’étages. 9 étages, pour moi ça paraît beaucoup car je n’avais jamais vécu auparavant en appartement, c’était donc un peu la découverte de voir un immeuble si grand. J’ai donc souhaité représenter les différents étages d’une couleur différentes pour chaque.

Peintures et pochoir

La rue

La rue que je connais la mieux, celle où j’ai passé le plus de temps, celle où mes parents habitent. Je n’ai connu qu’une seule habitation depuis que je suis né. J’ai plein de souvenirs dans cette rue, je voulais donc en partager certains comme des petites histoires ou anecdotes.

Dessins

La campagne

Quand je rentre chez mes parents, je passe obligatoirement par la campagne. J’aime traverser en voiture la forêt, les maisons de pierre rouge de style Solognotes, les étendues de champs.  Cette cartographie sensible représente principalement mes souvenirs  que j’ai de mes heures passées à traverser la Sologne, principalement des étendues de couleurs vertes et quelques touches de couleurs vives comme du rouge.

Collages de papiers avec aplats de pastels gras.

 

Le quartier

J’habite dans un quartier à Illkirch que je trouve coloré et vivant par les façades des habitations. Cette cartographie représente les différentes couleurs des façades des habitations de mon quartier. La taille des carrés ou des rectangles n’est pas représentatives de la taille de l’habitation. Je me suis principalement intéressé aux couleurs que compose mon quartier.

Illustrator

 

La ville

Je souhaité représenter la ville de Strasbourg en représentant les principaux axes strasbougeois du centre ville et son Ill qui l’encercle. Si on regarde Strasbourg sur google maps, c’est par ses principaux axes et que le centre de Strasbourg soit sur une ile que ça la rend aussi symbolique.

Ficelles

Le pays

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai souhaité mettre en valeurs les différents massifs, les différentes mers/océans et les différents fleuves de la France. J’ai donc choisi des couleurs de tissus de différentes couleurs semblables aux couleurs utilisées pour cartographier des cartes en géographies par exemple.

Couture, tissus et ficelles.

 

L’Europe

Depuis que je suis jeune, avec mes parents, j’ai eu la chance de me déplacer beaucoup pendant les vacances en France, principalement et quelques fois à l’étranger. J’ai donc souhaité représenter par des dates tout les pays Européen que j’ai pu visiter.

Cartons, vidéos et bouts de papiers

L’espace

L’espace planétaire est un endroit qui m’a toujours fasciné. Je trouve ça fou que autour de notre belle planète Terre, il y ai d’autres planètes autour avec de la vie peut-être, qui sait ? …  Je trouve que quand on regarde les photos de la planète terre vue du ciel par exemple pris par des astronautes, il y a un côté très nébuleux et fluide dans son aspect. J’ai donc souhaité représenter à ma manière, les différentes planètes en utilisant le papier marbré.

Papiers marbrés

 

Le monde

 

La carte du monde est composée de pleins de pays que j’ai envie de visiter, d’habiter voir même des pays où je n’ai pas envie d’aller. Il y a certains pays où j’ai même envie de faire des road-trips. Alors j’ai choisi 4 couleurs différentes pour représenter ces 4 idées.

Collages