“Je deviens grand !” à la crèche TAM-TAM

L’objectif principal de ce projet était de mettre au point un protocole qui permette de favoriser l’autonomie de l’enfant en bas âge. Ce protocole devait être applicable à une collectivité et pas seulement au cadre familial : il est clair que l’éducation d’une dizaine d’enfants ne s’appréhende pas de la même manière que celle d’un seul.

Deux temps-clés à la crèche ont été sélectionnés par nos professeures pour le projet : le moment de la sortie, qui implique l’habillage et le déshabillage des enfants, et celui du repas.  Comment est-ce que les enfants sont impliqués dans ces tâches et de quelles façons pouvons-nous les inciter à prendre part activement à ces moments ?

Pour mieux comprendre les besoins de la crèche nous avons, dans un premier temps observé le déroulement d’une journée-type, puis nous nous sommes concentrées plus particulièrement sur les temps choisis (sortie et repas)  pour repérer les éléments qui pourraient être améliorés.

Le moment du repas

Nous avons choisi de nous concentrer sur le débarrassage de la table à la fin du repas car nous avions observé que les enfants ne le réalisaient pas encore. Cette tâche consistant à vider l’assiette (si nécessaire) et déposer la vaisselle à un endroit prévu à cet effet.

Il fallait trouver un moyen de ritualiser ce temps afin d’inciter l’enfant à le faire de lui-même. Nous avons opté pour des dispositifs de pré-rangement pour la vaisselle sale, ainsi qu’un seau à compost plus ergonomique. Le tout étant à l’échelle des enfants. Une comptine a également été pensée pour que le geste de composter soit plus familier.

Pour le débarrassage, un plateau compartimenté en trois pour y trier les couverts, et un autre plateau pour y placer les assiettes. L’enfant peut alors trier l’ensemble de la vaisselle utilisée facilement.

Les matériaux utilisés

Nous nous sommes penchés sur différentes matières et formes d’objet afin qu’il soit facilement transportable et lavable par les éducateurs.

Nous avons alors fait plusieurs prototypes pour tester lequel serait le plus efficace dans le cadre du projet, un en MDF et plexiglas, et un en grès.

Pour le compost, il y avait plus de contraintes ; nous avons donc récupéré deux seaux de fromage blanc pour avoir un contenant à la fois léger et étanche. Nous voulions que le compost soit à la fois facilement transportable par les éducateurs et qu’il soit fixe pour éviter que l’enfant le renverse. Pour cela, les 2 seaux sont imbriqués et celui du dessous est lesté. Il permet la stabilité tandis que l’autre contient le compost, on peut l’enlever facilement.

Ainsi pour ce projet, nous avons pu aller sur le terrain et nous mettre dans la peau d’un designer, ainsi qu’ expérimenter un large panel de techniques. C’était une très bonne expérience qui fut enrichissante. Nous avions au départ beaucoup d’idées divergentes et la concrétisation de certaines d’entre elles a été agréable.

Nous avons été très chaleureusement accueillies par la micro-crèche TAM-TAM et avons apprécié travailler avec eux afin d’apporter quelque chose d’utile et nouveau. Les éducateurs nous ont été d’une grande aide tout au long de notre projet.

https://www.google.fr/maps/place/Crèche+bilingue+franco-allemande+Tam-Tam/@48.5947564,7.7090046,15z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0x4796c98a2b118663:0x6aff1edab484a7c1!8m2!3d48.5947567!4d7.7177379

 

Blog de la micro-crèche TAM-TAM : /http://www.krysalis.eu/tam-tam/

Noha, Margot et Maud