Labo – 10-fusions – design des communs et des réseaux

Quatre projets ancrés dans la ville et ses centres, places, nœuds des réseaux urbains. Quels sont les communs de ces points de contact, entre patrimoine, matrimoine, déplacements outillés, mais aussi leurs résonances dans les espaces numériques ?

Les PROJETS du labo

Vers une signalétique sensible

Strasbourg étant la capitale européenne ainsi qu’une ville française touristique, nous la connaissons principalement pour ses nombreuses caractéristiques architecturales (cathédrale, maisons à colombage). Cependant quand nous sommes habitant d’une grande ville, il est fréquent de ne plus prendre conscience des choses qui nous entourent par habitude de les voir/fréquenter tous les jours. Il est triste de fermer les yeux sur la diversité et richesse culturelle que proposent une ville comme Strasbourg.
Les quais des Bateliers s’avèrent être un terrain riche, qui mérite d’être révélé au public. Mettre en place une signalétique sensible, révélant le patrimoine du lieu. Matérialiser l’information pour le rendre plus attractif. Réussir à détacher l’information de son environnement en mettant en place des outils de médiation didactiques et sensible. Raconter la ville en usant de nos compétences de designer.
https://mylenelegroux.wixsite.com/signaletiquesensible

Mylène Legroux 
Mylène Legroux, plus connue sous le nom de Mylenbji, est une jeune designer graphique. Expatriée de Bretagne, c’est à Strasbourg qu’elle développe depuis bientôt 4 ans ses connaissances et sa sensibilité aux arts graphiques.
C’est après un BTS en design graphique médias numériques, qu’elle s’oriente vers l’insitu lab. Pour développer, l’échange et le partage avec l’autre. Sa réflexion se construit autour de la place de l’usager dans son parcours utilisateur.
Elle oriente son projet de fin d’étude sur la découverte de la ville de Strasbourg. En impliquant les passants dans l’exploration de leur patrimoine. Offrant un parcours sensible et enivrant dans la ville.

Mang(et) moi

Strasbourg, c’est la cathédrale et les maisons à colombages. Strasbourg, c’est aussi la gastronomie typique, la flammekueche, le bretzel.
Aujourd’hui, nous sommes dans une société où les nombreux restaurants et autres évènements consacrés à la « food » nous submergent. Il s’agit à travers ce projet de revenir à un modèle plus qualitatif du repas, ancré dans la commensalité, le partage et l’urbanité. Telle en est la recette:

  • Investir la « Krutenau piétonne »
  • Définir la rue comme un lieu de rencontre culinaire.
  • Vivre l’expérience du milieu urbain à travers l’acte intime de manger.
  • Repenser le rituel du repas dans l’espace urbain par le sensoriel. À table !

https://mangetmoi.tumblr.com/

Anaïs Favre
Anaïs Favre. Annécienne, Marseillaise et enfin Strasbourgeoise. C’est ici, à Illkirch Graffenstaden, qu’elle poursuit son parcours au sein du DSAA de l’InsituLab.
Après un BTS Design d’Espace, une orientation vers le design de service public se révèle être une évidence.
Dynamique, curieuse et pleine de vie, elle n’a pas la langue dans sa poche et son rire est communicatif.
Passionné par le design et la cuisine, ces deux points lui paraissent essentiels pour évoluer vers son projet de diplôme.
C’est pourquoi, aujourd’hui, elle souhaite mettre en pratique une forme de design, urbain, orienté sur l’usager, afin de travailler et réunir du public sur un rite répandu dans toutes les sociétés. Le repas.

Internet tribune

Le diplôme de Timothée va interroger la liberté d’expression sur les places publiques de Strasbourg. Pour cela il va s’inspirer d’Internet et de ses pratiques du détournements, plus particulièrement du phénomène meme, un outil d’expression et de production amateur, maintenant incontournable dans la culture populaire internet. Par des dispositifs d’affichages, de récoltes et de scénographies je vais transposer ces pratiques dans l’espace tangible.
https://internettribune.tumblr.com/

Thimothée Martin
Cherchant un lieu de convergence entre les pratiques du design et le monde réel, Timothée entame une formation à l’InSituLab. Bien qu’il soit issu d’un BTS design de produit à l’ESAAB de Nevers (58), il accorde une importance particulière à la porosité du design produit avec le graphisme, l’espace, et, plus largement, avec la vie quotidienne de chacun.

Mobilités alternatives 

La ville est réglementé de toute part :  de sa circulation à ces lieux de repo et jeux. Certain arrive à se l’approprier et la redéfinir à travers le skate. Pourtant les skateurs sont exclut de la ville et sont perçu d’un mauvais oeil par les riverains.
Comment peut-on changer cette opinion sur la pratique du street-skate ?
C’est à travers un parcours du musée d’art moderne au quai de rive étoile, que je souhaite faire vivre l’expérience du skate au riverain et ainsi améliorer la co-habitation.
https://circulation-alternative.tumblr.com/

Salomé Raphaël
C’est à Montpellier que Salomé obtient son BTS Communication Espace et Volume, pour  quitter le sud et allez affronter le froid de Strasbourg. Ici, elle poursuit son cursus à l’InStitu Lab en mention espace. La méthodologie et l’enquête de terrain lui permet d’aborder ces projets de manière plus complète et de l’ouvrir à un design proche de l’utilisateur et son environnement.
Membre du laboratoire 10-fusions, c’est la traversée du centre ville qui motive son projet de fin de diplôme. Elle souhaite comme les autres designers de sont équipe faire vivre une nouvelle expérience aux passants et habitant, mais à travers l’expérience du skate.

Respirations Urbaines

La ville est espace où tout est concentré et connecté. La société dans laquelle nous évoluons peut parfois être oppressante. Camille souhaiterait offrir des espaces de respiration dans l’artificialité de la ville, qui soient disponibles à tous. Investir des lieux délaissés dans la ville pour en faire des espaces plus poétiques, égayer le quotidien des passants juste en traversant ce lieu, sont autant de problématiques auxquelles Camille s’intéressent. Ces lieux de déconnexion feront l’objet de nouvelles atmosphères au sein du tissu urbain.
Le bien-être des citadins est un élément important du projet « Respiration urbaine ». Beaucoup ressentent le besoin de s’évader, juste le temps d’un instant, afin de décompresser.  Offrir des espaces plus poétiques dans la rue, permet de reprendre son souffle, avant de repartir affronter le monde urbain.
https://respiration-urbaine.tumblr.com

Camille Morel

Après une MANAA, où Camille a pu expérimenter tous les domaines du design, une licence d’histoire de l’art, lui permet d’approfondir ses connaissances et de s’ouvrir vers de nouveaux horizons.
Elle se spécialise alors dans le design d’espace. L’aménagement d’espaces lui permet de concilier fonctionnalités et usages. La relation entre les espaces et ceux qui l’habitent est une question importante pour Camille. Elle souhaite mettre en valeur les différents espaces de la ville pour les habitants.
Elle réalise, aujourd’hui, un DSAA à l’In Situ Lab, afin d’être au plus proche de l’usager pour ses projets.