L’aventure « Eckbolsheim »

ECKLAIREUR_PHOTO_GROUPE

Dans le petit village d’Eckbolsheim, un collectif de designers, prénommé « les Ecklaireurs » s’attellent à l’ambitieuse tâche d’imaginer la médiathèque de demain. Cette équipe d’explorateurs est composée de quatre designers chacun spécialisé dans le design graphique, d’espace ou de produit.

Notre périple prendra place sur le site de médiathèque d’Eckbolsheim. Il nous faudra alors nous interroger sur l’avenir de ce lieu? son rôle? ses enjeux? sa place au sein de la localité?
Autant d’interrogations qui amènent les Ecklaireurs à partir à l’aventure.
 

Première halte: La Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin (BDBR)

Notre aventure commence ici, dans les locaux de la BDBR, où nous avons pu rencontrer Anne-Marie BOCK (directrice de la BDBR) et son équipe. L’exploration du site, nous a permis de découvrir la fonction de ce lieu, qui est un soutien pour 205 bibliothèques du département.

Cette entité est constituée de 4 pôles :

Un fond de documents mis à la disposition des établissements partenaires, leur permettant de renouveler leurs collections afin de répondre au mieux à la demande des usagers.

DSC03714                  DSC03712

Les malles « kits d’événements », ces grandes malles renferment aussi bien une petite collection d’ouvrages axés autour d’une même thématique, que des objets surprenants tel que les « racontes tapis » ou encore les kamishibag. Autant d’outils pour animer chacune des médiathèques qui le souhaitent.

DSC03736                   DSC03739

Les navettes, ces camionnettes sillonnent les routes du Bas-Rhin avec leur précieux chargement composé d’ouvrages et de kits d’événements à destination des points lectures, bibliothèques et médiathèques.

Un espace dédié aux formations, la BDBR a une fonction de conseiller, d’accompagnateur pour les bibliothèques de son réseau, ils proposent donc des formations pour les employés des établissements partenaires mais également pour les nombreux bénévoles qui participent aux développements de tous ces sites.

Suite à la visite de ce site nous avons pu faire plus ample connaissance avec l’équipe de la médiathèque d’Eckbolsheim, lieu sur lequel nous sommes invités à interagir. Cette équipe est composée de Laurianne (responsable de la médiathèque) et Sophie (responsable du secteur jeunesse). Cette échange nous a permis de nous faire une première idée du site, nous avons pu constater la motivation de ces deux jeunes femmes qui sont à l’origine de nombreux événements dans leur médiathèque et leur soucis face au nombre important d’ouvrages pour l’espace dont elle dispose. Nous avons également échangé avec Sandrine (responsable logistique de la BDBR) à propos du rôle même de la médiathèque dans son contexte actuelle ainsi que dans son devenir.

Ces premiers échanges seront très prochainement complétés par la visite du site en question.

À la découverte d'Eckbolsheim

Ce Vendredi vos vaillants Ecklaireurs sont partis à la découverte d’Eckbolsheim et de sa bibliothèque. Arrivés dans le villages aux alentours de 11H nous avons découvert des rues calmes, rythmées par les passages ponctuels de quelques voitures, une impression qui a rapidement été chamboulé par le flux important d’enfants sortant des écoles à proximité du site étudié. En effet il y a trois écoles, deux écoles primaires et une école maternelle, dans un rayon de moins de 50m. La bibliothèque est donc idéalement placée au cœur de ce village. 
DSC03780 DSC03804           DSC03794          DSC03824          DSC03789

Nous avons en début d’après-midi retrouvé notre bibliothécaire Laurianne accompagnée de Sabrina, charmante bénévole, présente tous les jours d’ouverture depuis une demie-douzaine d’année. Nous avons alors découvert deux espaces bien différents, le rez-de-chaussée baigné de lumière naturelle, dispose d’un grand coin lecture. Tandis que le sous sol contient l’essentiel des ouvrages proposés par la bibliothèque, une quantité de documents trop importante comparée à l’espace dont ils disposent, réduisant ainsi considérablement les espaces de consultation et propices à diverses activités collectives.

                                                     
Dans un second temps à travers un outil brise glace: « la bibliothèque sous les cartes » nous avons questionné, aussi bien les employés que les usagers du lieu, sur trois points : l’espace, les évènements et les actions en lien avec leur bibliothèque « idéal ». Nous avons remarqué une tendance à vouloir que la bibliothèque devienne d’avantage un lieu de vie, comprenant alors plus d’espace propice à la rencontre, à l’échange. D’avantages d’activités pour les adultes et pour la famille (ex : ateliers parents/enfants).

Toujours plus loin dans Eckbolsheim

De retour dans la fameuse bourgade, nous sommes partis explorer davantage le village. Depuis la Bibliothèque, l’église catholique, en passant plus bas par l’église protestante puis pour finir le complexe sportif Pierre SAMMEL, notre périple nous a fait arriver à l’espace vert du Niederholtz. Un endroit intriguant et séduisant, accueillant de nombreuses personnes surtout durant l’été.

Une seconde rencontre avec les Eckbolsheimois

Toujours en quête d’informations nous avons poursuivis les échanges avec les usagers à propos de l’idée de la « convivialité ». Pourquoi la convivialité me dire-vous ? En réalité à la suite de notre première étude du terrain, nous avons noté que les bibliothécaires comme les adhérents souhaitent que la bibliothèque devienne, essentiellement, un endroit convivial pour lire et se rencontrer. Aussi, il est ressorti l’envie des usagers de partager et de développer leur culture littéraire. De cette manière, nous avons agit immédiatement pour tester ce service, par le moyen d’un marque-page « monstre », servant surtout pour les lecteurs à donner leurs avis sur le livre qu’ils ont lus, dans le but de donner envie à d’autres personnes de lire le livre en question. Pour revenir à la question de la convivialité, nous avons mis en place un outil « la convivialité sous les cartes » sur lequel les usagers viennent placer des mots à l’aide de cartes « étiquettes ». L’objectif, de cet objet est de définir ce qu’est un environnement convivial à l’aide d’ambiances lumineuses et sonores, de postures imagées par le mobilier, de situations humaines et d’états d’esprit puis d’accessoires et d’entourages particuliers. Chacun établit sa propre définition en même temps que nous interrogeons sur le pourquoi de leurs choix. Les résultats obtenus avec « la convivialité sous les cartes », ont permis d’aboutir à plusieurs contextes définis par un jeu de lumière et des ambiances sonores contrastées (fond sonore, ou animations par les rires et les discussions). Le confort scénarisé par du mobilier fournissant une proximité avec le sol est souvent revenu. La « cerise sur le gâteau » fut les plaisirs gustatifs (boissons, gâteaux …) qui viendraient agrémenter cet ensemble. Finalement, il en a résulté une véritable importance sensorielle et humaine (relation à l’autre) axée sur le partage et l’appropriation de l’espace par l’usager. Ils veulent « habiter » la bibliothèque !

Etat des lieux

Nous avons passé les trois dernières semaines à découvrir et à s’approprier la bibliothèque dans sa dimension conviviale. Cette semaine est dédiée à la mise au point de la présentation du parcours que nous avons déjà réalisé. Depuis nos premières rencontres et nos différentes réflexions, nous avons précisé trois pistes de travail :

  • « Habitons la bibliothèque » nous invite à vivre une expérience particulière en son lieu, l’usager parcourt des espaces contrastés pendant des durées variables.
  • « Répandons la bibliothèque » propose aux habitants du territoire de pouvoir profiter des services de la bibliothèque en dehors de ses horaires. Nous amenons la bibliothèque aux habitants, élargissons sa présence, ses activités sur l’échelle locale.
  • « Pratiquons la bibliothèque » insiste sur le développement des expériences culturelles, traversant les domaines littéraire, cinématographique, théâtrale, ludique, etc.

Ces axes permettent de dégager des concepts potentiels ; sans être hermétiques, ceux-ci peuvent se croiser et se compléter.

Depuis la récolte des données auprès des usagers, nous les avons analysées et interprétées sous forme de prototype. Ces étapes de projet ont été communiqué à l’oral, accompagnées de leurs formes visuelles. Nous avons aussi illustré celles-ci sous formes de scénarii. Face à un public composé d’Anne Marie Bock, de professeurs, d’étudiants, notre présentation orale nous a permit de reconnaitre des pistes prometteuses et prototypables : il y a des projets qui partagent la dimension sociale d’une bibliothèque, comme « lieu de vie ».
La phase de recherche laisse désormais place à celle du développement de notre projet prospectif : celle-ci consiste en la hiérarchisation de nos axes, et leurs synthétisation dans des formes appropriées à notre contexte.

Prototypons/Confrontons

Nous voilà lancés dans le développement de nos prototypes! Nous avons réalisé plusieurs propositions de marques page propre à la bibliothèque d’Eckbolsheim. Nous les avons ensuite soumis à quelques potentiels usagers de la bibliothèque pour déterminer lequel est semble être le plus pertinent. Affaire à suivre…

Prototypons/Fabriquons

Et ça continue! Nous commençons à mettre en forme une seconde hypothèse afin de la confronter aux usagers de la bibliothèque! On cloue, on assemble, on monte… Nous prévoyons d’avoir fini nos différentes propositions pour vendredi afin de les présenter à Sophie et Laurianne ainsi qu’aux usagers. Nous avons hâte d’avoir des retours sur nos prototypes.

Prototypons/Action!

Nous nous sommes rendus ce vendredi à notre chère bibliothèque afin de mettre en pratique les objets fabriqués cette semaine et de confronter les usagers de la bibliothèque à nos hypothèses.

En attendant l’ouverture de la bibliothèque, nous sommes allés nous promener avec notre prototype de bibliothèque extérieure! Nous nous sommes postés à la sortie de l’école primaire.

Nous avons mis en place, à côté de l’accueil, un coin café ; nous avons ensuite invité les usagers à s’assoir et partager une boisson chaude. Cet espace propose aux usagers de prendre le temps de profiter de la chaleur de la bibliothèque et de discuter librement avec les autres lecteurs. Ils peuvent alors échanger des avis, des conseils, sur leur dernière lecture ou encore les dernières nouvelles de la vie du village. Par le biais de cet espace nous souhaitons que les adhérents apprennent à se connaître, et à plus long terme, recréer un lieu de vie pour le village.
Dans ce cadre nous avons rencontré Mr Guichard, grand amateur de bandes dessinées, qui nous a fait part de sa volonté de partager sa collection personnelle : il en a vendu une partie car il en possède plus de 400 oeuvres!

En plus de ce café, nous avons opéré un réaménagement de la bibliothèque. Nous avons déplacé, permuté, descendu, monté des assises afin de proposer d’autres zones de lecture. Nous avons reçu quelques avis positifs, mais, le vendredi soir —comme à l’accoutumée et ce dû à la réforme scolaire— était vraiment calme… Nous n’avons pas pu avoir autant de retours qui nous le souhaitions. Qu’a cela ne tienne! Nous avons proposé à Laurianne et Sophie de garder notre configuration pour les deux semaines à venir afin d’avoir des impressions sur le long terme.

Finalisation/Exposition

C’est la dernière ligne droite avant le grand jour. Efficacité, rigueur, sang froid sont les mots d’ordres. Nous avons à préparer l’exposition de notre projet, qui aura lieu à la BDBR.
Pour se faire nous avons donc développé formellement les concepts que nous avions testé, nous avons ajouté la notion de temporalité afin de rendre visible l’évolution des services proposés par la bibliothèque. Cette évolution traite à la fois de l’agencement générale de la bibliothèque (qui suggère différentes activités et postures), mais aussi du public qui peut être touché, concerné par la diffusion de la culture littéraire. De cette manière, nous avons présenté une installation extérieure permettant à n’importe qui d’avoir accès à des ouvrages, notamment durant des moments passifs, comme attendre le bus. L’ensemble de ces modules extérieur se regroupe et créer un nouvel espace lecture dans la ville d’Eckbolsheim.
Enfin, c’est avec notre projet de révèle-émotion, que nous pouvons relier ces idées, afin de créer une grande communauté de lecteur, qui feront d’eux-mêmes de la bibliothèque d’Eckbolsheim, un lieu de vie.

Un projet mené par Élora VIX, Céline VANDERKELEN, Rémi POUPINET et Guillaume SALESSE.