Bricollab – o_lab en territoire inconnu

o_lab en territoire inconnu

o_lab est un collectif pluridisciplinaire composé de quatre designers. Pour ce projet l’objectif à été d’unir et de rassembler les habitants de la commune nouvelle de Bernwiller, grâce à des outils pensés et réfléchis avec une vision de design in situ.

L’objectif du collectif est de valoriser la transmission des savoir-faire au sein du village dans l’optique de répondre à la question de “comment bien vieillir dans le village ?

Ce collectif propose des solutions solidaires pour répondre aux problématiques qui lui sont proposées.

 

Première immersion du o_lab à Bernwiller

Il est 10h30, le collectif o_lab débarque au presbytère d’Ammerzwiller. Chaleureusement accueilli par Léonard qui leur conte l’histoire du village, chaque membre de l’équipe se laisse porter par ses ressentis et sa sensibilité pour découvrir le lieu. Louise et Pauline sont surprises de l’immensité du bâtiment chargé d’histoires. Elissa, touchée par le récit de Léonard et par ce que dégage le presbytère, déambule dans chaque pièce s’imprégnant de l’ambiance générale. De son côté, Lorenzo entame une visite privée avec Léonard qui lui raconte des anecdotes croustillantes sur cet édifice et ces anciens habitants.

13h00, direction la maison Henner. De l’extérieur la fragilité du bâtiment rend compte de son vécu. Mathieu Dietner, maire adjoint de la commune nouvelle, accueille o_lab avec enthousiasme. Il présente son rôle de maire et son métier d’agriculteur avec passion.

Une heure plus tard, l’exploration débute et les pistes de recherches créatives du o_lab se précisent.

Après cette immersion et le premier contact du o_lab avec les habitants de Bernwiller, le collectif commence à réfléchir aux moyens de mettre en place son projet. Grâce aux discussions et aux échanges opérés avec les Bernwillerois, le o_lab décide de concevoir un atelier de recyclage et réparation pour le village. Celui-ci permettra de rassembler les différentes générations ainsi que partager les savoirs de chacun.

Les premières phases de recherche commencent Pauline et Louise réfléchissent à des moyens de signaler et communiquer autour de l’atelier pendant que Lorenzo et Elissa pensent aux outils qui permettront aux habitants de faire vivre cet atelier et de facilement le prendre en main.

 

 


 

Cela passe donc par la conception d’un établi simple et réalisable par n’importe quelle personne un peu bricoleuse ou bien accompagnée. Cet établi, en plus de remplir sa fonction première, de mobilier de bricolage et de rangement des outils, devait permettre l’échange et l’interaction des utilisateurs de l’atelier. Les designers d’espace et de produit étoffent leurs réflexions et développent des premières propositions.

Leurs recherches de formes liées à l’utilisation des établis, aboutissent à une forme hexagonale qui permet de moduler les éléments facilement peu importe l’espace dont l’atelier disposera. Des rangements sont intégrés à l’établi pour permettre aux utilisateurs de travailler de manière organisée et simplifiée.

Les outils de communication permettent aux habitants de s’identifier au projet ainsi que de le comprendre facilement. L’identité visuelle et graphique de l’atelier se précise à travers sa charte graphique, son logo et ses médiums, qui permettront aux designers d’installer l’atelier dans la commune nouvelle. Grâce aux propositions diverses de Louise et Pauline, les tampons semblent être la meilleure façon pour le o_lab de refléter l’univers bricolage de l’atelier.

 

 

Le collectif décide de nommer cet atelier le Bricollab, reprenant l’idée de bricolage et de collaboration.

 

En parallèle du développement de leur projet d’atelier de réparation, le collectif prend contact avec les habitants intéressés pour porter ce projet avec eux. L’idée d’un atelier test avec l’école émerge. Celui-ci permettra au collectif d’analyser l’utilisation de l’atelier dans un cadre intergénérationnel.

Grâce à Christelle rencontrée durant la journée d’immersion, le o_lab est mis en relation avec Annick, institutrice des CM1/CM2 de Bernwiller, très réceptive au projet. Rendez-vous est pris le mardi 08 octobre à partir de 14h.

Les designers doivent donc préparer cet atelier en amont, il doit être en accord avec l’esprit du Bricollab mais également avec le programme scolaire des élèves de CM1/CM2. Par chance, le programme de cette année gravite autour des questions environnementales actuelles. Les designers décident donc de réaliser un atelier à travers lequel les enfants réutiliseront des matériaux comme des papiers publicitaires prêts à partir à la poubelle, ou des vieux tissus de vêtements abîmés et inutilisés. Par le biais de cet atelier le o_lab souhaite leur montrer que tout matériau ou objet peut avoir une seconde vie et remplir une nouvelle fonction.

 

 


 

07/10 – Lundi

Le collectif o_lab retourne pour la deuxième fois à Bernwiller, pour une semaine pleine de rebondissement ! Tout le monde se retrouve à la maison Henner aux alentours de onze heures. À midi, après avoir découvert la salle des fêtes, tous se réunissent pour le premier repas chaleureux.

Dans le cadre de cette semaine en immersion, l’atelier NA organise un entretien avec le collectif qui leur présente leur projet d’atelier recyclage et réparation intitulé Bricollab. Des premiers questionnement émergent, l’atelier NA propose un système de signalétique à l’échelle de la ville cryptée, les avis divergent.

Le soir le collectif se dirige vers la salle Polyvalente afin de s’installer pour la semaine intensive qui les attend. Les designers profitent de la soirée pour organiser et préparer leur premier atelier test qui aura lieu le lendemain. L’envie est de plaire aux enfants, de les toucher pour qu’ils puissent être davantage sensible au recyclage.

 

08/10 – Mardi

Au début de la matinée, la préparation de l’espace de travail et des outils pour l’atelier avec les enfants avance. Chaque détail compte, les enfants doivent se projeter et vouloir inviter leur famille aux prochains atelier. Ils pourraient travailler avec leur grand-père, réparer leurs jouets, apprendre à coudre, et bien d’autres choses. A dix heure, le collectif a rendez-vous à l’école avec Annick pour les dernières formalités ainsi que pour récupérer les matériaux amenés par les enfants pour l’atelier de l’après-midi.

L’après-midi l’atelier avec les enfants approche, Annick a préalablement constitué quatre groupes pour faciliter le déroulement de l’activité. C’est à quatorze heure que les enfants arrivent, tous motivés et pleins de vie ils attendent avec impatience l’atelier. Le collectif se présente brièvement et explique sa démarche de projet. Sans trop attendre, l’équipe présente les différentes étapes de réalisation du coussin recyclé. Les enfants sont curieux et étonnés, ils veulent toucher, et essayent de comprendre comment le collectif a réalisé cela. Sans trop attendre, l’équipe présente les différentes étapes. Au plus grand étonnement de tous, la plupart des enfants savent coudre, l’exercice va devenir plus simple qu’il n’en a l’air !

Chaque membre du collectif prend alors en charge les enfants à tour de rôle pour les aider et les aiguiller dans cette réalisation. Ce qui a touché Pauline, est l’investissement et l’amour des enfants pour leur commune. En même temps que la réalisation du coussin, les questions fusent, l’un d’entre eux propose de créer une journée dédiée au tri dans la ville.

L’atelier se termine, les coussins sont tous différents, certains sont drôles tel que Miss Coussin et d’autres représentent chaque élève par le biais de leurs initiales.

Pour finir, les designers informent les enfants qu’un nouvel atelier aura lieu le samedi 12 octobre et les réactions positives s’enchaînent.

Étant à l’école, le collectif o_lab satisfait et motivé en profite pour rencontrer Rémy Heule, instituteur en maternelle. Il explique en quoi il est touché par ce projet, il propose de donner des instruments de musique qu’il a créé à réparer car ils se sont dégradés.

Le soir arrive et la conférence sur “le faire pour ou le faire avec” se prépare avec la participation de différents experts ainsi que les professeurs de l’in situ lab.

 

09/10 – Mercredi

Un nouveau jour commence, Elissa et Lorenzo entreprennent les dessins des prototypes pour les établis pendant qu’une grande réflexion occupe Pauline et Louise autour des autocollants et des pictogrammes. L’objectif étant de les rendre lisibles pour le plus grand nombre. Grâce aux retours de Rémy la veille les idées fusent. L’après-midi, les designers débutent les découpes des différentes pièces constituant les établis.

La nuit tombe, un repas chez les habitants de la commune nouvelle de Bernwiller a été organisé par l’Atelier NA. Louise et Elissa mangent chez Gervais et sa madame tandis que Lorenzo et Pauline mangent chez Françoise. Ce repas permet d’échanger avec les habitants à propos des projets et de leurs intérêts pour ceux-ci. Gervais a été très réceptif au Bricollab et souhaite porter le projet avec le collectif. Il leur présente son propre atelier et leur explique ce qui lui semble difficile dans la réparation lorsque les personnes ne lui précisent pas ce qui ne fonctionne plus, il se retrouve à tester l’objet et l’analyser. Cela donne l’idée à Louise et Elissa de créer une étiquette de don avec un onglet “notes” pour les objets déposés dans la boîte de collecte.

 

10/10 – Jeudi

Une journée bien remplie est en perspective pour le collectif o_lab. Elissa et Lorenzo commencent par le ponçage des différentes pièces et passent ensuite aux découpes pour l’assemblage des établis, suivi d’une session finition à l’aide du papier craft. Pendant ce temps là Pauline et Louise finalisent le livret qui répertorie les savoir-faire ainsi que la cartographie des compétences et des points de collecte. Après avoir bien mangé, Elissa et Lorenzo terminent les finitions puis l’assemblage des établis. Aussitôt terminé, ils commencent à peindre l’enseigne du Bricollab et quelques pièces de l’établis.

 

 

 

 

 

 

 

Le soir les établis sont montés, Pauline et Louise réalisent le programme participatif grâce à des éléments modulables en carton qu’elles peignent aux couleurs du Bricollab. Une fois tout cela terminé le collectif se rassemble pour fabriquer des boîtes en carton afin ranger les visseries des établis. C’est la dernière pièce du puzzle !

 

11/10 Vendredi

Aujourd’hui c’est la dernière ligne droite, les designers se mobilisent pour débarrasser la salle de travail de l’Atelier NA afin de s’y installer. Une fois la salle vidée, le collectif commence l’installation des différents outils du Bricollab. Ensuite, l’après-midi, Elissa et Lorenzo peaufinent les derniers détails pendant que Pauline et Louise impriment les derniers éléments. Après le répertoire terminé, Louise s’occupe de créer les pin’s pour la cartographie des points de collecte

.

Elissa et Lorenzo définissent la taille et la forme des boîtes de collecte qui permettront aux habitants de déposer leurs objets cassés ou inutilisés.

Les quatre designers se rassemblent pour commencer le rouleau de la restitution qui permettra d’illustrer la projection du Bricollab dans les années à venir.

Soirée : Concert de « Ma pauvre Lucette » suivis de DJ Charly aux platines pour une soirée de folie.

 

12/10 Samedi

C’est le grand jour ! C’est le premier atelier Bricollab et les derniers moments à Bernwiller pour le collectif. La veille DJ Charly n’a pas ménagé les designers, ils assistent tout de même à la restitution des projets des autres collectifs.

 

L’après-midi c’est au tour du collectif o_lab de présenter le Bricollab, l’atelier de recyclage et réparation, devant le maire et les habitants. Chaque membre du o_lab est reconnaissable grâce à leurs vestes bleues. Un petit atelier de réparation du jardin musical de l’école a été organisé par les quatre designers avec la participation d’une partie de la classe de CM2.

Dernière ligne droite pour le collectif, la présentation finale des projets a lieu dans la salle polyvalente pour les habitants qui n’ont pas eu la chance d’assister à toutes les présentations.

Les restitutions sont terminées, alors place au goûter avec les habitants. L’heure du départ approche et c’est la fin de cette aventure.

Remerciements

Un grand merci à : L’atelier NA, Philippe Schittly, Christelle, Annick, Rémy, Françoise, Charly, Gervais et nos professeurs de nous avoir fait confiance et de s’être investis dans nos projets.