Un journaliste en exil à la rencontre des 2PELC

Presse-papiers-1Sensibiliser les lycéens à la liberté d’expression et au pluralisme dans les médias par la rencontre avec un journaliste réfugié politique en France : tel est l’objectif de l’opération Renvoyé Spécial, menée par la Maison des journalistes avec le CLEMI (Centre de liaison de lenseignement et des médias d’information).

Les élèves de la classe de seconde bac pro électriciens -les 2PELC -ont ainsi eu la chance de recevoir le Syrien Moaaoya Hamoud mardi 21 avril 2015 au CDI. 

Ce citizen-journaliste a été contraint de fuir son pays à cause des persécutions que lui et sa famille ont subies. En effet, en Syrie, il faisait des vidéos, caméra au poing, sur la réalité du conflit et a fourni des reportages sur les attaques chimiques aux télévisions françaises et internationales. Réfugié politique, il a été accueilli à la Maison des journalistes à Paris il y a quelques mois, y étudie le français et aimerait terminer ses études de droit. Son objectif est aujourd’hui de faire traduire en justice au niveau international les responsables des exactions sur les civils et aussi de réapprendre à vivre, car il a tout perdu.

Les élèves de secondes ont pu entendre son témoignage, voir quelques unes des vidéos qui lui ont valu d’être emprisonné et menacé par le régime comme par Daech. Arabophone, Moaaoya Hamoud était venu accompagné d’une amie strasbourgeoise d’origine syrienne qui a généreusement assuré la traduction avec Rachid Ladnani, professeur de mathématiques du lycée.

Les 2PELC ont posé de nombreuses questions au jeune journaliste, à la fois sur la situation géopolitique du pays, sur le vie des Syriens pendant le conflit, mais aussi sur les conditions de travail des journalistes au sein d’une dictature.

Ayant conduit des recherches en amont de la rencontre à partir d’une sélection de ressources faite par les professeurs documentalistes, les élèves avaient été sensibilisés aux questions que pose le conflit syrien et aux multiples dangers et menaces pesant sur les journalistes qui tentent de montrer la réalité sur place.

padlet

Ils avaient rédigé leurs questions avec l’aide de Madeline Lehmann, la CPE de la classe qui a initié le projet, et avaient été accompagnés par leurs enseignants de Lettres et d’Histoire, Samir Boumahres et Jérôme Pirrera, pour mieux comprendre les ressorts du conflit et les conséquences sur la liberté d’expression. Ils ont d’ailleurs projeté un diaporama de photos soigneusement sélectionnées et sourcées durant leurs recherches sur des sites de presse, faisant réagir le journaliste ou lui permettant d’illustrer son propos.

[Consultez le diaporama des élèves]

A l’issue de son intervention, Moaaoya Hamoud leur a lancé un message : « multipliez vos sources d’information, défendez le pluralisme et confrontez les points de vue. La liberté de la presse dans le monde dépend avant tout de votre capacité à vous informer et à exercer votre esprit critique ! »

Merci à la Maison des Journalistes, au CLEMI via sa coordinatrice académique Sophie Philippi, et à l’ensemble des collègues qui par leur travail d’équipe ont rendu cette rencontre possible. Bravo aux élèves grâce à qui les échanges ont été riches et passionnants.